Qu’est-ce que la P.C.H. ?

samedi 6 mai 2017
par  admin
popularité : 5%

La Prestation de Compensation du Handicap (P.C.H.) est une aide financière pour compenser les besoins d’aide, d’accompagnement humain et rembourser les dépenses liées au handicap.

Conditions pour en bénéficier
Pour bénéficier de cette prestation, on ne se réfère pas au taux d’incapacité permanente mais à une difficulté absolue (ne plus pouvoir faire) pour réaliser une activité ou à une grave difficulté (faire difficilement ou incomplètement) pour réaliser au moins deux activités, ces difficultés étant définitives ou d’une durée prévisible d’au moins un an.

La personne peut demander à bénéficier de la PCH si elle a moins de 60 ans (sauf exceptions).

La PCH est cumulable également avec l’allocation aux adultes handicapés (AAH). Pour en savoir plus, s’adresser à la MDPH - maison départementale des personnes handicapées.

Nature de l’aide
La PCH comporte cinq éléments ou formes d’aides :
- une aide humaine, c’est-à-dire un financement spécifique pour les personnes (aide à domicile, aidant familial...) ;
- une aide technique (fauteuil roulant, prothèse…) ;
- une aide au logement (aménagement du domicile) et au déplacement (aménagement du véhicule ou frais de transport spécifiques) ;
- une aide liée à toutes les dépenses exceptionnelles (abonnement à un service de télé assistance…) ;
- une aide animalière (chien guide d’aveugle...).

Comment obtenir la PCH ?
Le demandeur doit résider de manière régulière et habituelle en France.

Il faut déposer votre demande de PCH à la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) de votre lieu de résidence. L’instruction du dossier prend au maximum quatre mois.
L’attribution de la PCH n’est pas soumise à une condition de ressources, mais le montant de l’aide varie selon le niveau de celles-ci.

C’est la CDAPH (commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées) qui attribue et fixe le montant mensuel de la PCH. Le montant total de l’aide englobe tout ou partie des dépenses engagées par la personne handicapée. Ce montant est fixé sur la base des ressources éventuelles perçues par le bénéficiaire. Il peut ainsi varier entre 80 % et 100 % des dépenses engagées, selon un plafond déterminé à l’avance par la CDAPH.


Commentaires