Travailleurs en ESAT et allocataires de l’AAH, faites valoir vos droits à la prime d’activité !

mercredi 11 janvier 2017
par  admin
popularité : 13%

Seul un allocataire de l’AAH en emploi sur trois percevait la prime d’activité en septembre 2016. Près de 90 % d’entre eux travaillaient en établissement et service d’aide par le travail (Ésat).

Tous les prétendants à la prime d’activité ne l’ont pas encore demandée. Selon le dernier décompte de la Caisse nationale d’allocations familiales (Cnaf), environ 60 000 titulaires de l’allocation adulte handicapé (AAH) bénéficiaient de cette prime, fin septembre 2016. Soit à peine plus d’un tiers des quelque 170 000 allocataires de l’AAH exerçant une activité professionnelle.

La prime d’activité sous conditions de ressources

Depuis le 1er juillet 2016, toutes les personnes en emploi et disposant de ressources (AAH + revenus d’activité) inférieures à un certain plafond (moins de 1 400 € nets/mois pour une personne seule) peuvent demander cette aide.

Y compris donc les travailleurs handicapés, même s’ils sont accueillis dans un établissement et service d’aide par le travail (Ésat). Pour pouvoir y prétendre, leurs ressources d’activité mensuelles (hors AAH) doivent toutefois être supérieures à 25 % du Smic net.

Trois explications au faible nombre de bénéficiaires

Pourquoi deux allocataires de l’AAH en emploi sur trois ne perçoivent-ils pas la prime d’activité ? La Cnaf avance trois explications.

« Soit ils ne remplissent pas les conditions minimales de revenu [gagner au moins 25 % du Smic],

soit ils ont des ressources trop élevées [AAH + revenus d’activité supérieurs à 1 400 € pour une personne seule],

soit ils n’ont pas fait de demande de prime d’activité. »

Les travailleurs d’Ésat mieux accompagnés

Cette dernière hypothèse n’est pas à prendre à la légère. Ce n’est sans doute pas un hasard si 87 % des allocataires de l’AAH bénéficiaires de la prime d’activité travaillent en Ésat. Souvent, les professionnels de l’aide sociale qui les accompagnent se sont en effet chargés d’effectuer la demande à leur place.

Mais même parmi ces travailleurs d’Ésat, moins d’un sur deux perçoit la prime. Pourtant, bien davantage devraient être éligibles : la grande majorité ne touchent pas plus que le Smic et sont allocataires de l’AAH. Ce qui montre bien que l’information sur la prime d’activité n’a pas totalement atteint sa cible.

Comment demander la prime d’activité ?

Pour savoir si vous êtes éligible à la prime d’activité, faites une estimation sur le site de la Caf.fr

faire-face.fr 11/01/2017


Commentaires